(Ils se conjuguent) au « plus-que-parfait » et au futur

Communicant.e.s internes… Si les contours de leur métier ne sont pas toujours bien connus de leurs collègues, ils/elles doivent néanmoins réunir de nombreuses aptitudes et compétences pour asseoir leur crédibilité au sein de l’organisation de travail.

Passeurs… Compréhension des enjeux, confiance de la direction… Des prérequis nécessaire pour mener à bien leur mission. Faire comprendre les enjeux, expliquer les changements, clarifier l’organisation, donner du sens, etc. La tâche est immense.

Médiateurs… Relations de proximité avec les salariés et le management, qualité d’écoute, aptitudes relationnelles se révèlent également indispensables pour assurer un rôle de relai et de sensibilisation entre une direction qui veut souvent tout, très vite, et des salariés d’abord soucieux de réaliser leurs tâches quotidiennes.

Facilitateurs… Mettre de l’huile dans les rouages, éviter que la machine grippe. Ils/Elles viennent en support aux managers en leur apportant outils et conseils dans leurs pratiques communicationnelles, ils alertent la direction en cas de tension, ils proposent des moments de convivialité pour mettre le collectif sur « pause ».

Producteurs de contenu… Pour faire passer les messages, il faut savoir écrire, parler et pouvoir adapter son discours aux différents interlocuteurs et aux différents supports. On ne s’exprime pas en ligne comme dans un journal interne et on n’y aborde pas forcément les mêmes sujets.

Digitaux… Pour communiquer rapidement, personnaliser les contenus, le digital n’a pas son pareil. Savoir manier les réseaux sociaux, exploiter Twitter, produire des vidéos qui seront diffusées en quasi temps réel… Voici une nouvelle aptitude qui est venue compléter l’arsenal du/de la communicant(e) interne.

Conducteurs de projet… Si cette attribution n’est pas propre au métier, elle n’en est pas moins importante. Et oui ! Le/la communicant(e) interne doit aussi savoir piloter, planifier, budgéter, identifier des partenaires…

 

Tiens, ça me donne une idée !

  • Et si je réalisais une enquête de communication interne
  • Et si j’identifiais des sponsors pour animer et enrichir mon réseau social
  • Et si je construisais un plan de communication interne et le présentais à ma direction
  • Et si je proposais un événement interne festif pour célébrer le lancement de notre nouvelle gamme
  • Et si je réunissais un groupe de managers pour mieux comprendre leurs besoins
  • Et si je rejoignais un groupe de pairs pour échanger sur nos pratiques

D'autres idées

Pour continuer à développer ses compétences et se nourrir de rencontres entre communicant.e.s internes, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir l’AFCI (Association Française de Communication interne).

Nous partager sur...