Vivre un événement qui… nous change

Pour nous surprendre, interrompre le fil de notre quotidien, il faut créer l’événement. Créer cette rupture créatrice, c’est l’un des rôles, voire l’un des devoirs du communicant. Transversal et collectif par nature, l’événement renforce les relations et recrée du lien, au moment où les salariés en expriment de plus en plus le besoin.

illustrationQu’il s’agisse d’une convention annuelle, de célébrer un anniversaire ou le lancement d’un produit, ou encore d’un simple petit-déjeuner avec une dizaine de participants, l’événement garde la même fonction : construire la culture et la mémoire collective de l’organisation. Parce qu’il nous raconte des histoires et fait passer des messages en touchant tous nos sens, il laisse des souvenirs d’autant plus marquants : c’est d’ailleurs ce qui le différencie des autres outils de la communication.

En résumé, l’événementiel offre une large gamme de possibilités de communication, mais tout dépend d’abord des objectifs à atteindre. Néanmoins, on sait déjà qu’un peu d’audace pour le déclencher, d’intelligence pour le concevoir, de créativité pour le singulariser et d’énergie pour le produire seront les ingrédients essentiels d’un événement qui s’inscrira dans l’histoire d’une organisation, et qui sera (peut-être) le point de départ d’un tournant décisif.

Tiens, ça me donne une idée !

  • Et si on réaffirmait les valeurs de notre entreprise à l’occasion de l’évolution d’une gamme de produit ?
  • Et si on mettait en place des beforework réguliers au cours desquels les participants pourraient se réveiller autour d’un café, de croissants et, pourquoi pas, d’un cours de yoga ?
  • Et si on décidait de profiter de toutes les occasions pour fêter l’entreprise et ses membres ? Anniversaires, signature d’un contrat, fêtes du calendrier…
  • Et si on décidait même de faire des événements surprise sans occasion particulière, juste pour rompre le quotidien et soutenir la dynamique du groupe ?
  • Et si…

D'autres idées

 

Nous partager sur...