Les chiffres du bonheur au travail

Sérieuse, l’enquête « Parlons Travail » publiée en 2017 par la CFDT mérite de l’attention par sa représentativité exceptionnelle, dû au nombre inédit de répondants (200 000, rien que ça). Le panorama du monde du travail y apparaît contrasté, avec d’une part des français qui aiment leur travail, et d’autre part un travail étroitement lié à des situations de souffrances diverses.

Quelques chiffres qui ressortent :

  • 76,4 % des français disent aimer leur travail
  • 57,5 % des répondants disent prendre plaisir au travail « souvent » ou « très souvent »
  • 42 % des répondants citent « le manque de reconnaissance » comme la première chose qui les mets en colère au travail
  • Au-delà de 39 heures, il est plus difficile de concilier vie professionnelle et personnelle
  • Plus de 2 français sur 3 déclarent une charge de travail excessive selon au moins un des quatre critères retenus (arriver à prendre tous ses congés/RTT ; juger la charge de travail normale ; juger les objectifs donnés généralement atteignables ; juger avoir le temps de faire son travail)
  • Ceux qui touchent des salaires les plus faibles sont ceux qui déclarent le plus un impact négatif du travail sur leur santé
  • Les statistiques du mal-être au travail sont corrélées positivement au nombre d’heures travaillées
  • 12 % des interrogés déclarent être « malmenés » dans leur travail d’une manière ou d’une autre (travail abrutissant, jugé immoral, honteux…)

Les résultats complets de l’enquête

Nous partager sur...