CHRONIQUE DE COMM’ – ÉPISODE N°22 – MÉDIA TRAINING

CHRONIQUE DE COMM’ – ÉPISODE N°22 :  MÉDIA TRAINING

Tous les jours dans CHRONIQUE DE COMM’, retrouvez des intervenants passionnés, sans langue de bois, authentiques en mode solutions.

Tous partagent leurs expériences avec humilité pour que la communication soit un moteur actif de vos projets.

Dans CHRONIQUE DE COMM’ les maîtres mots sont ouverture, audace et contribution pour action.

CHRONIQUE DE COMM’ votre rendez-vous dédié à la communication des entreprises, tous les jours sur Teams radio.                                          

#Aconseil #Communication #Communicationinterne 

#CommuniquerPourSeComprendre #ChroniqueDeComm #TeamsRadio

 

Raphaël (journaliste) :

Aujourd’hui dans CHRONIQUE DE COMM’, nous recevons Guillaume Roulland, journaliste à Radio France.

Bonjour Guillaume

Guillaume Roulland (journaliste à Radio France) :

Bonjour Raphaël

Raphaël :

Vous êtes journaliste à Radio France, mais aussi formateur en média training. Est-ce qu’on peut rappeler en deux mots ce que c’est que le média training ?

Guillaume Roulland :

On vit à une époque où la prise de parole publique est devenue très importante.

Que ce soit dans les médias mainstream, les chaines tout info, les chaine télé traditionnelles, sur les ondes des stations de radio. Ou alors sur le web et les réseaux sociaux qui font aussi de l’audience désormais.

Et pour toucher le plus grand nombre, bien se faire comprendre de tout le monde, et faire passer son message surtout, il faut être clair, mais aussi renvoyer une bonne image.
Le media training c’est donc çà. Cela consiste à travailler son discours, et son contenu, mais aussi, et c’est très important, sa posture. Le fond et la forme.

Raphaël :
Les deux sont-ils aussi importants l’un que l’autre ?
 
Guillaume Roulland :
Oui, ils sont essentiels. Chacun pour une raison précise.

Le discours. Parce ce que ce que vous dites, l’information que vous voulez faire passer, le message, c’est évidemment ce que les gens vont retenir. Et ce discours il faut l’adapter en fonction de la cible que vous souhaitez toucher. Sur le plan médiatique, ce n’est pas très compliqué. Si on part du principe que vous voulez toucher le plus grand nombre, vous devez construire votre propos comme si vous vous adressiez à la fois à une Mamie ou à un ado de 15 ans. Et ce n’est pas niveler par le bas. C’est de faire passer des idées simples, et pas simplistes, par des phrases courtes. Plus vous rajoutez de mots, et moins celui qui vous écoute en retient. C’est prouvé scientifiquement. Et cela, ça se travaille.

Et puis la posture, c’est de la communication non verbale. L’image que vous renvoyez. La position de vos yeux, vos bras, vos mains. Les expressions de votre visage aussi. Ça peut faire des dégâts, même si ce que vous dites est clair et intelligent. La communication non verbale cela pèse environ 80% dans ce que les gens vont retenir de votre prise de parole. Et ça, ça se travaille aussi en média training…

Raphaël :

Mais le média training, cela ne vaut que pour les interventions à la télé ou à la radio ?
 
Guillaume Roulland:

Évidemment que non. Ça va vous servir aussi pour toutes les prises de parole que vous allez être amené à faire en public. Face une équipe, dans un conseil d’administration, une assemblée générale ou pour un évènement extérieur en particulier.

Cela peut s’avérer très utile, quand vous en avez compris les grands principes, dans votre vie de tous les jours. Dans vos relations sociales tout simplement.

Raphaël :
Et pour finir, comment ça marche ?
 
Guillaume Roulland :

Et bien c’est très simple. C’est un coaching personnalisé et adapté à vos besoins, vos attentes. Ça consiste à corriger vos défauts et travailler vos points faibles, si vous en avez.

Comment ? A travers des exercices de mises en situation, face caméra. On imagine un scénario. De communication de crise, ou alors de communication positive. On a une bonne nouvelle à faire passer, et on veut que cela se sache.

On regarde tout çà ensuite. On débriefe. Et le fait de vous voir à l’écran, c’est déjà la moitié du boulot de fait. Parce rien de tel de se voir et de s’entendre pour comprendre et s’améliorer.

Raphaël :
Pour cet épisode de CHRONIQUE DE COMM’, nous étions avec Guillaume Roulland, journaliste à Radio France.
Merci Guillaume.
 
Guillaume Roulland :
Merci Raphaël.
 
 
 

Nous sommes à votre écoute pour aller plus loin !

Vous aimeriez échanger sur ces questions et sur votre prochain projet

(autour d’un café ou par téléphone ?).

Votre contact : Vincent Onorato

vincent.onorato@aconseil.fr

Tél. : 01 79 35 16 30