(Source : Le Monde 18/11/08)

Une étude de la CEGOS indique qu’à 61% les salariés se disent motivés par leur travail, 79% se considèrent même « très impliqués ». La satisfaction se dégrade quand ils ne sont que 31% à estimer que leur direction est attentive au climat social. Si 51% considèrent que leurs idées sont prises en compte, seuls 45% se sentent « reconnus dans leur travail ». Conséquence d’un manque de reconnaissance et du climat économique, un tiers des sondés « lèvent le pied en terme de rythme et d’intensité ». Un dessin de Pessin illustre le côté quasi « positif » de cette situation où l’un des personnages déclare « depuis que je m’en fous, je suis moins stressé, donc plus performant« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *