Réduire le stress au travail, ça prend du temps!

Exigeant et impitoyable. Désormais habitué au tapis rouge, le consommateur exige maintenant le meilleur puisqu’on lui promet la qualité totale et une satisfaction immédiate. Inutile même d’avoir à exprimer des désirs, car ceux-ci sont en permanence captés par les études et sondages. Quant aux sanctions face à une défaillance (si, par exemple, le consommateur n’a pas été averti du moindre risque), elles vont jusqu’au recours en justice.
Et qui donc doit tenir à tout prix les promesses ainsi faites au consommateur ? Le salarié qui, souvent, craint de ne pouvoir honorer des objectifs décidés par d’autres que lui. Mais au fond les belles promesses à tenir ne lui semblent pas vraiment illégitimes puisque ce même salarié en bénéficie à son tour, dès qu’il consomme en dehors de son lieu de travail.

Le stress devenu courant serait donc la conséquence des exigences du consommateur devenues normales. Si un manque de temps et des moyens insuffisants génèrent en partie ce stress, c’est surtout l’approche humaine des problèmes à résoudre qui influe sur le climat de travail. Le relationnel joue pour le meilleur… ou pour le pire.

Bien que le mot « communication » ait perdu de sa force d’évocation à cause de son apparition en toutes circonstances, il n’en demeure pas moins essentiel dans certains contextes. Clé du mieux-être et d’une coopération optimale dans les structures de travail, la « communication interne » doit désormais bénéficier d’une vigilance particulière. Et si le mieux-être ne recueille pas l’attention du technocrate classique, les conséquences financières du stress peuvent quand même l’éveiller à une approche plus globale. Présenter la communication interne sous forme d’un investissement humain n’est nullement exagéré.

Le catalogue des possibles en ce domaine serait ici trop volumineux à feuilleter. Notons seulement que chercher à améliorer la communication interne, c’est au minimum s’assurer d’une compréhension mutuelle des objectifs à atteindre. Et, pour percevoir clairement les obstacles à franchir, il s’agit d’échanger jusqu’au niveau individuel, se rencontrer et, en fin de compte, tenir toutes les promesses dues à la clientèle. Une démarche qui prend du temps. Et quand on en manque déjà, il faut reconnaître que… c’est stressant !

Nous partager sur...

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Retapez