afci_16mars_NH_144

RENCONTRE AVEC JEAN-MARIE CHARPENTIER

Rencontre avec Jean-Marie Charpentier, co-auteur avec Jacques Viers du livre « Communiquer en entreprise. Retrouver du sens grâce à la sociologie, la psychologie, l’histoire ».* 

Pour Jean-Marie Charpentier, « la communication interne ce n’est pas la communication externe en plus petit ». La communication en entreprise est beaucoup plus étendue qu’on ne le croit souvent : il y a l’expression des dirigeants, il y a les échanges entre salariés dans le travail, il y a le dialogue entre salariés et managers… On a trop tendance à la réduire à la production de contenus ou à la diffusion de messages, de supports et d’éléments de langage. Nous avons besoin aujourd’hui d’une approche élargie de la communication en entreprise en rapport avec les transformations que nous voyons dans le système social, le travail, les organisations, le numérique, le management…

Ce livre a la particularité de mettre en résonance les multiples défis de la communication en entreprise avec ce que les sciences sociales (la sociologie, la psycho-sociologie, les sciences de la communication, les sciences de gestion, l’histoire, l’ergonomie…) peuvent apporter pour comprendre les transformations en cours, intervenir et agir de manière pertinente. La genèse du livre remonte à une dizaine d’années, lorsque l’Association française de communication interne (Afci) a décidé de développer des formations s’appuyant sur différentes interventions de chercheurs pour les croiser avec la réalité vécue par les communicants. Les deux auteurs ont animé ces formations pendant toutes ces années offrant la possibilité aux professionnels d’élargir leur champ de compréhension et d’intervention. Ils en ont tiré à la fois une bonne connaissance des attentes et préoccupations des professionnels et la substance des dernières recherches en sciences sociales.

Le monde des communicants s’appuie aujourd’hui sur quantité d’outils. Et ces outils mis à disposition sont de plus en plus sophistiqués, de plus en plus rapides. Mais au-delà des techniques, il y a la réalité sociale, il y a un « monde social », celui des salariés. Communiquer, on le sait bien, c’est compliqué. D’autant plus que l’on est dans un univers en mouvement permanent. Il faut essayer d’en comprendre les ressorts. Et puis, il y a le travail qui évolue sans cesse. Avec cette particularité qu’on ne peut plus travailler aujourd’hui sans communiquer. Le management de son côté est fait de plus en plus de communication au quotidien. Sans oublier le numérique qui accélère considérablement les choses. Dans toutes ces transformations qui s’apparentent parfois à un maelström, le plus difficile est de garder le cap du sens, car c’est bien, en définitive, une des dimensions essentielles de la communication.

Pour toutes ces raisons et quelques autres encore, les communicants ont besoin d’en revenir aux fondamentaux. Qu’est ce qu’un corps social ? Quels rapports les salariés ont-ils avec leur travail, leur métier, leur entreprise ? Quelle est la nature de leur investissement dans leur activité ? Quel est l’éco-système de mon entreprise ? Ce sont là des questions qui, bien entendu, vont au-delà de la communication, mais qui en vérité en sont la base. Pouvoir étayer sa pratique de communication en entreprise sur un certain nombre de savoirs n’est pas un luxe.

Comprendre, voilà l’enjeu. Tout ce qui facilite la compréhension sert la communication. Certes, on peut toujours considérer que l’important est dans la diffusion, la transmission, l’imposition. Et continuer, quoiqu’il se passe, à faire passer le message. Mais alors ne parlons pas de sens, ne parlons pas de lien, encore moins de relation. Il nous paraît au contraire que plus on digitalise, plus les compétences intellectuelles pour s’adapter, non seulement aux techniques, mais aussi aux situations, sont importantes. Etre en capacité d’apprendre en permanence est sans doute le meilleur moyen de communiquer en entreprise, de communiquer en connaissance de cause. Le sociologue Edgar Morin a coutume de dire que « comprendre est à la fois la fin et le moyen de la communication humaine ».

* Jean-Marie Charpentier, Jacques Viers « Communiquer en entreprise. Retrouver du sens grâce à la sociologie, la psychologie, l’histoire ». Éditions Vuibert.