RESTER SOI-MÊME

Pas facile d’échapper aux tendances en vogue ! La mode s’impose aux entreprises sous forme d’organisation idéale vers laquelle tendre, ou de type de management auquel il faudrait souscrire pour être performant.

Au moment même d’exprimer sa propre culture, son style, sa différence, on s’empresse parfois de recourir à ce que font les autres, pour tenir compte des normes qui se répandent. Côté identité visuelle, changer de logo ou recourir à la dernière typo en vogue peut faire de l’effet, mais faut-il pour autant se soumettre à la mode qui, d’ailleurs, recule l’horizon dès qu’on s’en approche.

Plutôt que de chercher à s’inscrire à tout prix dans l’air du temps, faire d’abord correspondre une stratégie de long terme à une dimension esthétique, en l’occurrence celle de son logo, voilà une démarche des plus profondes ! Google en donne l’exemple comme le montre cet article : http://urlz.fr/2obY. Force est de constater que s’inscrire dans la durée c’est savoir résister au moins en partie aux tendances fluctuantes. Pour affirmer son identité, un juste équilibre est toujours possible entre l’ouverture aux évolutions, une dynamique permanente de renouvellement et… une certaine continuité. La pratique du benchmark s’avère par exemple judicieuse quand elle constitue une curiosité vis-à-vis de ce qui existe ailleurs, une source d’inspiration et non la recherche de coller à tout prix aux modèles des autres.

Tiens, à ce propos, le site web de l’agence A Conseil vient de se transformer… un peu. Entre du contenu significatif et un parti pris esthétique minimaliste, avec un zeste de fantaisie et des indices d’un goût irrésistible pour la convivialité, nous nous arc-boutons sur notre positionnement professionnel : “le plaisir et le travail en bonne intelligence©. Humaniser notre métier tout en préservant notre rigueur. Faites comme chez nous, soyez-y les bienvenu(e)s.

TIENS, ÇA ME DONNE UNE IDÉE !

  • Et si, dans le cadre d’une communication interne facilitée, nous en parlions en équipe ?
  • Et si nous évoquions lors d’une réunion spécifique (et pourquoi pas conviviale) ce thème de choix de vie et de rythme au travail ?
  • Et si…